22h22, le savoureux retour d’Ariane Moffatt

Très attendu, 22h22, le nouvel album d’Ariane Moffatt est enfin arrivé. Sorti depuis un peu plus d’une semaine, il fait partie de ces opus qui ne quitteront pas notre playlist de sitôt. Le disque regorge de pépites tantôt aériennes, tantôt délicieusement pop. Les balades côtoient des titres plus dansants, à l’image du premier extrait, Debout.
22h22, « minute comme un clin d’œil » qui, régulièrement, réveillait les instincts créatifs de la nouvelle maman. Ses bébés bordés et malgré la fatigue, l’auteure-compositeure-interprète a peu à peu retrouvé l’envie et l’inspiration. Un sursaut artistique profondément influencé par les deux petits hommes de sa vie. Elle met d’ailleurs leurs rires et gazouillis à l’honneur dans Matelots & Frères.
Lorsqu’est venu le temps de placer les bases de ce projet, Ariane Moffatt a instauré une règle claire : pas de guitare. On retrouve toutefois quelques cordes, des basses principalement, mais aussi la fameuse guitare interdite qui se glisse dans l’introduction de Miami.
L’utilisation massive des synthétiseurs et autres claviers pourraient laisser penser que la chanteuse offre un énième produit à inspirations eighties. Il n’en est rien. Même si certaines sonorités rappellent celles des années 1980, c’est un son plus planant et un univers davantage onirique qui est proposé. Un acte volontaire afin d’éviter de sombrer dans la nostalgie d’une période avec laquelle elle avoue ne pas être très familière.
Celle que l’on a souvent rangé du côté des artistes « indie » se réjouit d’avoir, en quelques sortes, cassé les codes en participant – en en remportant – la première saison de La Voix, au Québec. Elle se sent désormais libre d’être elle-même, sans la moindre contrainte. Un vent de liberté qui souffle sur 22h22, coréalisé avec son fidèle complice Jean-Phi Goncalves (Plaster).
C’est dans une boîte de nuit de Montréal, le Stéréo Club, plein à craquer qu’Ariane Moffatt a choisi il y a quelques jours de présenter plusieurs pièces de son nouveau disque. Un bel aperçu de son nouveau spectacle, mis en scène par la comédienne Marie Brassard, et qui repassera à Montréal, au Metropolis cette fois, le 22 mai prochain.