Rencontres / 25/03/2016

Chat : Rencontre pour son nouvel EP L’Endroit des Rêves

« Comme des chats, Sauvages et seuls, C’est la crise, On Existe« comme  le chante Sélim dans Comme des Chats, extrait de son premier album Maison Rock. Chat aka Charlène Juarez a sorti son premier album Folie Douce en 2009. Depuis elle distille des titres, comme I Love You, via des EPs pour que l’on puisse sonder ses envies musicales et on la retrouve comme musicienne sur la tournée de différents artistes comme Micky Green ou encore Brigitte. Avec pour idée de sortir un nouvel album, elle dévoile L’Endroit des Rêves, un nouvel EP porté par son titre Respire qu’elle a produit avec son frère. C’est à la terrasse de l’hôtel Amour que La Bande Sonore a rendez-vous avec Chat pour parler avec elle des promesses non-tenues du passé et d’une suite plus déterminée. Un thé-vert, un café, on appuie sur enregistre et c’est parti.

La Bande Sonore : Ton premier album est sorti en 2009, tu as sorti un EP entre les deux, tu avais annoncé, en 2013, l’arrivée d’un nouvel album intitulé Animaginaire qui n’a jamais vu le jour, qu’est-ce qui s’est passé ?

Chat : Ah oui c’est vrai ! (rires) Comme quoi il ne faut jamais trop s’avancer, ne pas mettre la charrue avant les bœufs ! On a des projets, des choses en tête mais après mon premier disque, j’ai eu d’autres expériences, je suis parti pas mal en tournée avec d’autres artistes. Un premier disque c’est aussi comme un bébé, on lâche quelque chose et ce n’est pas mathématique, il faut que les choses se reconstruisent, que l’inspiration revienne. Animaginaire, je ne sais plus quand est-ce que j’en avais parlé… Il y a pas mal de morceaux de cette époque que je n’ai pas sorti parce que c’était après le premier disque, je m’étais remis à composer des morceaux et finalement, au moment de le enregistrer, ça correspondait déjà plus exactement à ce que j’avais envie de faire. J’étais en pleine évolution donc j’ai mis ça de côté et après j’ai enregistré mon EP : Le Cœur. Le Cœur c’était un moyen de retourner aux sources après m’être un peu dispersée. Je remettais le piano au centre, Le Cœur c’était aussi symboliquement une façon de dire : je reviens à l’essentiel. Finalement, la dizaine de chansons d’Animaliginaire ont été mises de côté et les nouvelles compositions ont formé Le Cœur.

chat21

La Bande Sonore : T’avais annoncé une volonté d’aller vers une musique plus pop et dansante et avec Le Cœur et ce nouvel EP, il y a un côté plus psychédélique et personnel, rêveur, c’est ça ton retour aux sources ?

Chat : C’est vrai. Je crois qu’on ne peut pas aller non plus contre sa nature. Il y a des fois où on a des envies. A cette époque là, je devais avoir envie de ça puis j’ai fait des choses et en fait, sans trop savoir pourquoi, ça ne correspond pas exactement à ce que je suis à ce moment-là. C’est là où il faut recentrer, repartir vers l’essentiel et voir ce qui sort naturellement.

La Bande Sonore : Ce nouvel EP s’intitule L’endroit des Rêves, c’est la première étape vers un nouvel album ?

Chat : Oui mais je me méfie de moi-même ! (rires) Je ne vais pas annoncer de titre mais oui. C’est toujours une nouvelle aventure. Il y a eu les EP entre temps, j’ai pas mal voyagé, tourné avec Micky Green, Brigitte. Là, L’endroit des Rêves c’est un nouveau tournant. Au niveau de la production, mon EP et mon premier album c’est Joseph Chédid qui les a réalisés, là je compose toujours les morceaux mais c’est mon frère qui a réalisé l’EP. Il est batteur avec moi sur le projet et sur scène, on est allé chercher de nouvelles sonorités, travailler sur ordinateur alors qu’avant j’utilisais beaucoup d’instruments acoustiques. Je suis en train de composer les nouveaux morceaux. Ca prend plus ou moins de temps d’écrire des chansons, faire un disque mais un album c’est tellement une entité que voilà, j’y travaille, je le prépare et j’espère qu’il sortira l’année prochaine, en 2017. Ca se construit petit à petit.

chat

La Bande Sonore : Tes premiers titres ont été diffusés sur Myspace en piano voix, tu as signé en major pour le premier album et depuis tu sors spontanément des titres. Est-ce pour toi une autre façon de diffuser tes envies musicales ?

Chat : J’ai du mal à trop calculer. C’est bien d’être cohérent mais j’ai besoin d’être dans la créativité avant tout. Après, c’est la vie qui fait que les choses sont comme ça. Mon premier disque, je l’ai enregistré assez rapidement. A l’époque, ça faisait peu de temps que je composais. Ca faisait longtemps que je faisais de la musique comme pianiste mais le fait de composer était assez récent. J’ai eu cette expérience dingue de pouvoir signer en major et être prise dans cette grosse machinerie. J’ai toujours su ce que je voulais faire et ne pas faire donc ça a été génial parce que cet album a été créé exactement comme je le voulais. On ne m’a absolument rien imposé, c’était la condition sine qua non. Une grosse machine et donc une fois qu’on a arrêté de travailler ensemble, il a fallu se reconstruire même si il n’y a pas eu cassure. C’était un vrai changement de cap. Ce qui est cool, c’est que pour être créatif, pour enregistrer des morceaux, faire de la musique, des images, des clips, il y a besoin d’énergie, d’idées et de gens talentueux, c’est ça les ingrédients principaux, il n’y a pas forcément besoin d’avoir une maison de disques pour ça. Heureusement !

La Bande Sonore : Il y a aussi un côté DIY dans ton travail, un amour de l’artisanat…

Chat : C’est vrai, j’aime bien ! J’ai souvent une idée assez précise aussi des images, je ne le fais pas toute seule mais j’aime m’impliquer dans la création des clips, des photos, dans le visuel. J’aime ça.

chat31

La Bande Sonore : Justement, quel est l’univers visuel créé autour de L’Endroit des Rêves ?

Chat : C’est une bonne question ! (rires). Pour moi, c’est parti de quelque chose d’assez personnel donc focalisé sur les émotions, les sensations. Ce que je raconte dans mes chansons, tout ne m’arrive pas forcément mais c’est partir de ces sentiments extrêmement sincères et purs, les ouvrir le plus possible. Je ne veux pas juste faire de la musique dans ma chambre, c’est aussi aller vers les gens. Je ne peux pas dire que cet EP c’est telle couleur, telle je ne sais quoi, c’est plus, au delà de la précision esthétique, au niveau des sensations de liberté, de lâché-prise, d’ouverture. La pochette a le côté nature, elle a été faite à la campagne, de nuit… le clip de Respire c’est différent mais il y a une importance d’avoir un fond blanc. C’est un peu comme des impulsions de création, de lâché-prise.

La Bande Sonore : Le premier extrait est Respire, il ressemble à un mantra pour aller de l’avant, ne pas se retourner vers le passé. Est-ce le message que tu veux faire passer à travers ce titre ?

Chat : C’est toujours difficile de parler de ses propres chansons parce qu’on ne les analyse pas trop. Respire c’est comme se faire une réflexion à soi-même et de vouloir l’insuffler aussi au public. Si ça peut les aider, tant mieux. C’est ça, c’est se reconnecter avec qui on est vraiment et aspirer à la liberté, celle des autres et la sienne aussi.

La Bande Sonore : Il y a une sorte de connexion, peut être à côté de la plaque entre Maison Rock de Sélim qu’on a rencontré il y a quelques mois et aussi avec ce nouvel EP. Dans L’Endroit des Rêves et Maison Rock, il y a ce rapprochement d’un endroit très intime, une sorte de cœur où l’on parle de soi avec pour but de toucher les autres. Est-ce que vous avez une mécanique commune ?

Chat : Oui, c’est vrai qu’on est très proche avec Joseph Chédid alias Selim. C’est marrant parce qu’il n’a pas travaillé avec moi à cet EP et sur Maison Rock, moi non plus à part quelques pianos mais par contre, oui on doit s’influencer sans le savoir. On a un truc en commun avec Joseph, on a une envie de sincérité, c’est quelque chose d’important plus que celle de perfection. On préfère faire quelque chose de sensible, sincère et l’habillage sonore est très important mais ça n’existe pas sans avoir, à la base, quelque chose qui vient des trippes et qui sort. La fin ne peut pas se distinguer du fond.

La Bande Sonore : Ce nouvel EP est disponible,, le clip de respire est sorti, quelle est la prochaine étape ?

Chat : Les prochaines étapes c’est toujours la première partie de Brigitte qui continue donc faire de la scène. Après, par rapport à l’EP, on va sortir prochainement un nouveau clip qui n’est pas totalement fini mais que l’on prépare pour le titre Joe. Ce morceau je le chante d’ailleurs tous les soirs avec Brigitte sur scène, c’est cool ! Je voudrais lancer une sorte de petit jeu où je vais demander aux gens de m’évoquer leur endroit des rêves personnel. J’espère que les réponses iront loin et qu’elles seront un peu fofolles et j’ai envie en fonction de ça, de préparer des sessions acoustiques selon leurs réponses. Partir dans un trip autour du thème pour voir ce que le nom évoque chez les gens.

La Bande Sonore : Quel est ton Endroit des Rêves actuellement ?

Chat : Ça serait dans ma maison de campagne, pas forcément au piano parce que je joue beaucoup en ce moment mais devant un bon feu de cheminée.

Merci à Chat, Delphine Caurette et Marie-Victoire Dirou.



Bookmark and Share




Previous Post
Awa Ly : interview autour du délicieux "Five and a Feather", entre symbolisme et contrastes
Next Post
L'Heureux Tour de Zazie aux Folies Bergère



Alexandre Blomme
Rédacteur en chef de Dicky.fr, ex-WeLoveMusic.fr, fan de toutes les musiques et des groupes émergents français.






More Story
Awa Ly : interview autour du délicieux "Five and a Feather", entre symbolisme et contrastes
Ce vendredi 25 mars sort le très bel album "Five and a Feather" de la talentueuse Awa Ly, issu d'une longue maturation musicale...