Je descends du singe : les aveux pop de Marc Lavoine

 

Marc Lavoine est de retour. Depuis « Dis moi que l’amour », on le regardait passer sans vraiment s’arrêter sur ce qu’il avait à proposer. On aurait presque voulu continuer à le résumer à de vagues souvenirs de succès radiophoniques et à la reprise de son « Paris » avec Souad Massi. Mais la curiosité est un vilain défaut… qui nous amène parfois de belles surprises. Ce nouvel album en est une. « Je descends du singe », malgré son titre énigmatique, est d’une évidence qui colle aux fantasmes autour du, néanmoins mystérieux, Marc Lavoine.

Aucun duo cette fois-ci même si Julie Gayet s’invite en double voix sur le titre « Avec toi », chronique de l’amour au quotidien – douce et enlevée, Marc s’est mis à nu, comme un retour à l’essence, si l’on ose trouver une interprétation au titre de l’album. Il se fait en tout cas plus franc dans ce qu’il amorce de ses propres histoires comme avec sa très belle « Ballade pour Michelle » ou encore « Auprès de toi mon frère », supplique à l’amour fraternel. Dix pistes pour incarner l’ambivalence entre la nostalgie, l’absence et l’instant à chérir. Christophe Casanave, compositeur et âme soeur musicale de Lavoine, a l’art de la rengaine, de la ligne mélodique qui habillée des mots de Marc, vous fait chantonner toute la journée. Il est difficile d’échapper aux claps souriants de « J’ai vu la lumière »ou au single éponyme « Je descends du singe », ses airs folks entre trois notes de reggae. Et l’on s’avoue charmer lorsque l’album s’achève sur une voix qui conte l’absence, le manque jusqu’à l’envie, avec des airs de Biolay (« Je compte les jours »).

Bercé par les choeurs qui fredonnent ce « lalalala » léger et enivrant sur « Notre Histoire », on s’avoue conquise par la vérité du singe qui sommeillait en lui. Un disque tendre, pop, mais pas mielleux pour autant et assez imparfait pour faire preuve d’honnêteté. Un peu comme si avec son onzième album, Marc Lavoine avait trouvé le compromis serein entre les amours qu’il n’a cessé de chanter et sa vie, la vraie.

 

 

« Je descends du singe » – Marc Lavoine

Nouvel Album dans les bacs le 10 Septembre

Site Officiel

En Tournée à partir de février 2013

 

 

    Laisser votre commentaire ici