La Bande Sonore fait son Top 2013

 

Tout le monde s’y colle en ce début d’année 2014, alors évidemment nous ne sommes pas en reste sur l’exercice annuel de la sélection de nos meilleurs disques. On n’a pas encore prouvé l’intérêt journaliste de l’objet mais c’est au moins l’occasion de dire, une nouvelle fois, « je vous aime » à ces chansons qui nous ont marqué en 2013 (et certainement bien au-delà de cette fatidique date du 31 décembre).

 

Voici donc le TOP 5 de l’équipe de La Bande Sonore

Thomas Saminada

1. « Stave » – Petit Fantôme
2. « Feathered with daggers » – Marie Flore
3. « Mafia Douce » – Pendentif
4. « Renaissance » – Kid Wise
5. « Mémoire Tropicale » – De la Jolie Musique

Marie-Gaelle Van Snick

1. « Feutres et Pastels » – Lynda Lemay
2. « Le Mouvement des Marées » – Alexandre Poulin
3. « Post Mortem » – Guillaume Depardieu
4. « Les amants parallèles » – Vincent Delerm
5. « Racine Carré » – Stromaé

Diane Roudeix

1.  « Tropiques » – Maissiat
2. « Villa Rosa » – Da Silva
3. « Les Chansons de l’Innocence Retrouvée » – Etienne Daho
4. « Ela » – Dom La Nena
5. « Chapelle Sixteen » – Daniel Darc

Sophie Ruellé

1. « Tropiques » – Maissiat
2. « Et puis juin » – Rose
3. « Nuit 17 à 52  » EP – Christine and the Queens
4. « Un Homme » – Albin de la Simone
5. « Drones personnels » – Babx

Claire Berthelemy

1. « Løve » – Julien Doré
2. « Everest » – Girls in Hawaii
3. « Le Mouvement des Marées » – Alexandre Poulin
4. « Tropiques » – Maissiat
5. « Droit dans la gueule du loup » – Melissmel

Aurélie Poilevey

1. « Métropolitain » – Léna Luce
2. « Caractère » – Joyce Jonathan
3. « Et puis juin » – Rose
4. « J’ose » – Auren
5. « Au milieu de mon écart » – Marilou

Alexandre Blomme

1. « Tropiques » – Maissiat
2. « Griefjoy » – Griefjoy
3. « The Golden Age » – Woodkid
4. « Les Chansons de l’Innocence Retrouvée » – Etienne Daho
5. « Domino » – Deportivo

Aurélie Lebec

1. « Feutres et Pastels » – Lynda Lemay
2. « Amuse bouches » – Elodie Frégé
3. « Au milieu de mon écart » – Marilou
4. « Square Eyes » – Yodelice
5. « Rouge ardent » – Axelle Red