Le « Beau Repaire » de Jacques Higelin

HigelinBeauRepaire2

 

« Beau Repaire » annonce le printemps. Les premiers soleils sur les berges, les heures longues de promenade aux horizons lointains. Doux, léger, réconfortant presque. Après l’hiver, les mois, les mots durs. Un vent, celui de la liberté certainement, souffle sur ce « Beau Repaire ». Liberté de dire, d’être, d’aimer. Parce qu’il est évidemment question d’amour avec ce superbe dialogue amoureux partagé avec Sandrinne Bonnaire « Duos d’anges heureux », avec « Etre là, être en vie » inspirée par Barbara. Dans ce « Tu m’as manqué », élégant et bouleversant. Réalisé par Edith Fambuena, ce disque fait la part belle à la voix d’Higelin, à ses récitations, à ses chants. « Pour une fois » s’impose comme un requiem de sagesse, à une certaine forme de sérénité, où dans l’ombre de la voix se glisse des airs de Leprest. Higelin revient avec un album annonçant les beaux jours, les grands instants où fourmillent entre claviers élancés et cuivres chantants des paysages teintés de bleu, des horizons infinis. Quelque chose du rêve et du réel aussi. Intense.

 

    Laisser votre commentaire ici