Le mouvement des marées – Alexandre Poulin

 Alexandre Poulin - La BandeSonore

L’adéquation entre sa belle gueule, mi-chanteur pour jeunes filles et les histoires qu’ils content auraient pu faire d’Alexandre Poulin une caricature de ce que l’esprit français a parfois facilité à critiquer. Mais il en est bien loin, de ces clichés dans lesquels on pourrait vouloir l’enfermer. Sincère, malicieux et brillant.

Ce troisième album confirme le talent, la passion qui l’a conduit à rendre les clés de sa classe, de laisser ses élèves à d’autres mains pour leur préférer un guitare dans les siennes et l’arrière d’un camion sur les routes du Québec, de Suisse ou de France. Il avait déjà laissé après son premier passage, Une lumière allumée.

De rythmiques appuyées bordées de choeurs gracieux (« Dans la Poussière ») ou élancés (« Souffler sur les braises »), des boucles douces de guitares (« Hochelaga »). Son romantisme est charmant, sa poésie n’est pas que délicate, elle est bordée de grands espaces, d’horizons en mouvements. « Voyage, voyage » murmure ses chansons comme « Blanc Cassé » avec la voix fragile, les brisures d’Ingrid St-Pierre. Ses accords se font aussi souriants que bouleversants.

« Le mouvement des marées » porte les plaisirs et les douleurs des amours infidèles. Des airs folks à pas de « (petit) géant » pour porter ses pièces modernes où jouent des personnages, toujours réels, toujours proches de ce que l’on pourrait être. Dans les chansons d’Alexandre Poulin, il y a « des ombres et des lanternes », le gris bordé de bleu avec la lumière blanche des matins calmes, le bruit du plancher qui craque de la marche discrète vers les rêves et les souvenirs, des vents d’ici et d’ailleurs, d’attractions ou d’explications.

Sa musique tire vers les cordes mais ne manque pas de souffle : son timbre voilé, dans les élans, les étreintes de son harmonica. Et si les mouvements des marées ont amené jusqu’à nous Alexandre Poulin depuis les grands espaces de son Québec natal, on murmure volontiers aux vagues qu’elles ne le reprennent plus (du moins pas éternellement).

 
Alexandre Poulin sera en tournée en Europe au début de l’année
Son album est déjà disponible en digital.

 

ALEXANDRE POULIN