Le Trianon était Rose

 

IMG_5049

 

Le Trianon était Rose le 4 avril. Rose Keren et noir de monde. Un Trianon assis, une salle complète, une belle façon de clôturer la première partie de cette tournée lancée quelques jours après la sortie de son troisième album « Et Puis Juin ». Un disque qu’on a aimé. Vraiment. Des nouvelles chansons mises à l’honneur dès le début du spectacle qui s’ouvre sur « Ca va ». De vrais arrangements pop rhabillent tout au long du concert les titres de Rose. Et si la chanteuse ironise sur son seul tube radio « La Liste », certes très attendu, tout au long du concert et jusqu’au fond du parterre, on entend chantonner, on aperçoit des clins d’oeils complices entre voisins qui saluent la présence de telle ou telle chanson dans le set. Rose plaisante, s’amuse avec le public, s’offre le luxe d’une grande chorale sur certains titres comme « Ciao Bella », « Sombre con ». Mais elle a les armes aussi pour arracher quelques larmes où sa mélancolie se dévoile, sur ses très belles chansons dont elle a le secret. Les « Je me manque », « De ma Fenêtre » ou encore « J’ai » qui clôturera en rappel cette belle soirée parisienne. Un dernier titre qu’elle chantera en piano voix, assise en bords de scène micro tendu vers une foule qui chantonne avec elle.

 

 

« Et puis la tournée » continue cet été aux Francofolies de la Rochelle et repassera par le Casino de Paris le 21 novembre prochain. Une séance de rattrapage obligatoire, vous l’aurez compris.

Pour revivre en tweets et en vidéos le concert de Rose, rendez-vous sur le site underground de référence, Ciao Bella.

    Laisser votre commentaire ici