Lunatique, un EP frais et efficace signé Margaux Avril

margaux-avril2byalexandreisard

 

D’une rencontre un peu par hasard avec Tristan Salvati à son premier EP, « Lunatique », il n’aura suffi que d’un pas pour Margaux Avril. Une passion pour la chanson, un compositeur, et c’est la naissance de Margaux Avril, une jeune chanteuse qui fait ses premiers pas sur Noomiz. Très vite propulsée au top 1 du classement début 2012, elle se fait repérer par une maison de disque Universal AZ.

Septembre 2012, *L’air de rien* voit le jour sur les ondes et sur nos écrans avec un titre et un clip entrainant, positif qui respire la fraicheur, un titre à prendre avec légèreté. 22 avril 2013, c’est un Ep de 4 titres qui est dévoilé au public.

*Lunatique*, titre de l’Ep nous embarque dans un univers plus sombre « Je t’aime le jour, à quand la nuit ? » où les sonorités du piano démarre tout en douceur pour s’accélérer et devenir de plus en plus intense, tant au niveau vocal que dans l’instrumentation qui se fait plus forte et plus imposante à chaque refrain. Une chanson puissante révélant une part de mystère qui intrigue sur l’être qu’on aime « Ton autre toi, tes envies ».

Changement d’univers lorsque l’on découvre cette fois *Encore une histoire*, on y retrouve ces sons enjoués et dynamiques qui lui sont propres. Un titre qui parle très certainement à la plupart d’entre nous sur un amour de vacances qui ne dure que le temps d’un été, « Encore une histoire qui se termine à la page d’un été sans nuage ». Une chanson pleine de vitalité qui sera peut -être le tube de l’été avec le clip qui vient d’être dévoilé !

 

Sur cet Ep, on peut également y retrouver une reprise de Phoenix, *Lisztomania* en version acoustique. Une version guitare-voix qui nous montre toute la douceur et surtout la puissance et technique vocale de cette jeune chanteuse.

Si l’on devait retenir une chose de Margaux Avril se serait son peps qui se ressent à travers ses chansons, cette voix pétillante, ces mélodies rythmées qui nous restent en tête. Un premier Ep qui annonce un album dans la même lignée, frais, entrainant, comme le laisse penser le titre *C’était la nuit* qui a été révélé il y a quelques jours le duo avec Alex Beaupain ou le titre *La Claque* tout aussi enjoué, mais plus trouble « A chaque fois, je me perds et je craque, c’est comme ça, je reviens comme une claque ». Il ne reste plus qu’à attendre « Instantanés », titre de l’album àvenir qui n’est pas sans rappeler son autre passion, la photo à venir très prochainement.