Marie-Pierre Arthur lance « Si l’Aurore »

Décidément, les québécoises ont décidé d’offrir des titres entraînants cet hiver ! Après Ariane Moffatt et son irrésistible Debout, au tour de Marie-Pierre Arthur de nous enchanter avec Si l’aurore, son nouvel album dont est extrait l’excellent Rien à faire. Un disque que l’artiste a souhaité plus doux et moins pop-rock que ses précédents, Marie-Pierre Arthur et Aux alentours.

Les claviers ont remplacé les guitares, pour un résultat mêlant la pop seventies à la soul, au blues et même au disco. Une variété qui ne dérange toutefois pas tant le disque s’écoute facilement, et en toutes circonstances. Idéal pour relaxer comme pour célébrer. « Il n’y a pas de mauvais son, que de mauvaises façons de les utiliser », insiste Marie-Pierre Arthur lorsqu’on évoque l’utilisation massive – et savoureuse ! – des synthés.

Un style différent, mais une équipe qui ne change pas. Si l’aurore a, comme ses prédécesseurs, été réalisé par François Lafontaine (Karkwa) et on y retrouve les collaborateurs de toujours : Robbie Kuster, Olivier Langevin, Louis-Jean Cormier.

Côté texte, la bassiste retrouve sa fidèle Gaële. Ensemble, elles se sont penchées sur le désir sous toutes ses formes. Ça parle d’amour déçu, de passion destructrice, de désir intense. Histoires universelles inspirées par leur entourage : « C’est drôle, il y a des années où tout le monde a des problèmes d’argent, d’autres années où tout le monde s’achète des maisons. Cette année-là, tout le monde traversait des tempêtes amoureuses ».

Déjà sur les routes, Marie-Pierre Arthur se produira au Club Soda le 26 février, dans le cadre de Montréal en Lumière. Elle poursuivra ensuite sa tournée au printemps à travers le Québec.