Marilou s’offre « Un peu d’air »

1383594_10151735130736295_271835737_n

« Au milieu de mon écart » résonne comme un coup de folie. Premier album de la québécoise Marilou depuis sa rupture souhaitée avec Sony Music. La jeune femme est aujourd’hui seule maître à bord et cela semble lui réussir. Outre ses projets musicaux, on peut mentionner le succès grandissant de son blogue culinaire, «Trois fois par jour », pensé avec son photographe d’amoureux, Alexandre Champagne.
L’album a été lancé en début de semaine et se retrouve déjà en tête des charts québécois. La sortie s’est faite plus discrète en Europe, il faut dire que la demoiselle n’est plus apparue depuis son deuxième album éponyme, en 2007.
Certains se rappelleront peut-être de ses duos avec Garou (Tu es comme ça) et Merwann Rim (Danser sur la lune), ou de sa reprise du rôle de Fleur de Lys dans la célèbre comédie musicale « Notre Dame de Paris ».
Marilou est l’auteure principale des 11 pièces que comporte « Au milieu de mon écart ». Elle a aussi signé la musique en collaboration avec Samuel Joly, également réalisateur de l’album. En ressort un son plus acoustique, épuré, une guitare omniprésente et se mariant parfaitement à la voix maîtrisée de la jeune artiste. Pas de fioritures, exit les envolées vocales, l’émotion est désormais privilégiée.

Nouvel extrait envoyé aux radios, « Un peu d’air » (co-écrit par Christian Sbrocca et Richard Turcotte) évoque les derniers moments d’une relation amoureuse :

« Je pourrais faire semblant de rien / voiler la peine que je deviens / j’ai beau maquiller nos défauts /je n’suis plus belle dans notre peau. »

Un lead single mélancolique, à l’image des autres pièces que comporte l’opus. Deux autres titres attirent l’attention : « Tu partages ton corps » et « Tu ne meurs pas mon amour ». Marilou y relate avec sensibilité son désarroi face à la maladie de sa mère, ainsi que le décès de son grand-père. Perdre un être cher est une épreuve douloureuse, pourtant ce sont des mots remplis d’espoir que livre la jeune femme.

« Tu ne meurs pas mon amour / ne t’en fais pas / tu n’es qu’à deux pas de refleurir ailleurs. »

Quelques spectacles sont prévus à Montréal et à Québec dans le courant du mois de novembre. En attendant un éventuel retour de Marilou en Europe, « Au milieu de mon écart » est disponible en téléchargement légal depuis le 12 novembre 2013.