Live reports / 01/02/2015

Vianney au Café de la Danse

Ce soir le Café de la Danse est complet, et tout le monde attend Vianney avec impatience.
Son premier album Idées Blanches est sorti à l’automne dernier et depuis, pas vraiment lentement mais très très sûrement, Vianney s’installe dans le paysage de la chanson française.

Alors c’est vrai, ils ont tout vendu… constate-t-il avec humour en découvrant la salle comble devant lui. Il est seul sur scène. Seul avec sa petite guitare 3/4 et quelques pédales de loops. Dès les premières notes, Vianney montrera qu’il sait se mettre une salle dans la poche. Certes l’audience est déjà acquise, mais tout de même, l’exercice n’est pas simple, surtout dans ce contexte de première date parisienne. Mais Vianney semble bien loin de ces considérations, parfaitement à l’aise, et tout le monde le suit : des sifflements d’Aux débutants de l’amour, aux refrains scandés de Véronica, Labello… pas une chanson sans que le public ne fasse corps avec lui et qui ne soit fredonnée en chœur.

Dans ces versions acoustiques, les chansons prennent une dimension nouvelle, les talents de mélodiste de Vianney apparaissent d’une évidence certaine et sa voix révèle des nuances insoupçonnées… il réservera d’ailleurs quelques surprises, comme ce duo avec Samaha (Shaka Ponk) le temps d’un Stay with me assez magique ou cette jolie reprise d’Et maintenant de Gilbert Bécaud.

Tout seul on est peu de choses chante Vianney, mais en voyant la fin du concert se dessiner, on est justement plutôt épatés de constater que Tout seul, il vient de nous embarquer plus d’une heure sans que notre attention ne cille.

Une dernière salve de Pas là chantés dans tous les sens par une audience définitivement conquise et Vianney quittera la scène sous une standing ovation plus que méritée. Un beau concert qui donne très envie de revenir le 4 juin prochain au Trianon 😉

Vidéo (c) 1956Gilbert

Set list : On est bien comme ça | Notre-Dame des Oiseaux | Aux débutants de l’amour | Véronica | Les gens sont méchants | Chansons d’hiver | Labello | Tu le sais | Je te déteste || Et maintenant (Gilbert Bécaud cover) | Mon étoile | Tout seul | Stay with me, en duo avec Samaha (Sam Smith cover) | Pas là

» www.vianney-musique.com


Tags:  cafe de la danse tot ou tard Vianney

Bookmark and Share




Previous Post
Corbeau Blanc, extrait du DVD/CD live de Julien Doré
Next Post
Nevché, "Rétroviseur" au 104 et sur les routes



AVA
Dans la musique de jour comme de nuit, de travail comme de hobby. Ecrit dans son coin sur LePalindrome.net mais comme c'est quand même plus marrant à plusieurs, petite incruste dans "La Bande".




You might also like






More Story
Corbeau Blanc, extrait du DVD/CD live de Julien Doré
Ce soir je vous quitte Je quitte la rive et les gens Depuis mon île politique Je prends l'exil des corbeaux blancs Les...